Conseil municipal - Étude de regroupement - Une 1re conférence avec le ministère des Affaires municipales

L’Épiphanie, le 7 février 2017 – Une conférence téléphonique a eu lieu entre les représentants du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), de la Ville et de la Paroisse de L’Épiphanie le 12 janvier dernier. Les membres du bureau régional du MAMOT ont alors demandé aux deux localités de fournir leurs données financières de l’année 2017 dans les plus brefs délais. En date du 3 février, la Ville de L’Épiphanie avait déjà transmis au ministère 75 % de ses informations. Au cours de cette conférence téléphonique, on a aussi demandé à la Ville et à la Paroisse de constituer chacun un comité de travail sur l’étude d’opportunité de regroupement. La Ville de L’Épiphanie a adopté lors de sa séance de janvier, une résolution désignant les membres de ce comité. Il sera formé du maire, Steve Plante et de deux conseillers municipaux, Michel Ouellet et Stéphanie Amireault.

«Ces deux conseillers connaissent très bien les enjeux du Grand L’Épiphanie. Stéphane Amireault est le fils de l’ancien maire de la Paroisse Jacques Amireault et il est impliqué depuis de nombreuses années dans l’organisation de plusieurs événements de la Ville, mais aussi de la Paroisse. Michel Ouellet est pompier pour la caserne de L’Épiphanie en plus d’être très impliqué au niveau communautaire depuis toujours. Stéphane et Michel représentaient donc les candidats tout désignés pour travailler sur le projet de regroupement.» précise Steve Plante, maire.

Le MAMOT attendra d’avoir compilé l’ensemble des données financières des deux entités avant d'entamer la comparaison de celles-ci. Une fois cette étape effectuée, une première rencontre des comités de travail est envisagée pour la fin du mois de mars.

2e demande d’annexion

Le 17 janvier 2017, le conseil municipal a adopté un règlement décrétant l’annexion d’une seconde partie du territoire de la Paroisse de L’Épiphanie. Cette deuxième demande vise le territoire où se situent l’usine d’épuration des eaux usées et les champs d’épuration de la Ville ainsi que le terrain vacant localisé à proximité. La Ville de L’Épiphanie est actuellement propriétaire de ce secteur sur le territoire de la Paroisse, mais la loi ne lui permet pas d’utiliser cet emplacement à d’autres fins. Elle souhaiterait éventuellement localiser ses ateliers municipaux à cet endroit. Pour se faire, le terrain doit se trouver à l’intérieur de ses limites territoriales ce qui n’est pas le cas pour le moment. Dans les prochaines semaines, la Paroisse de L’Épiphanie et de la MRC de L’Assomption devront prendre position face à ce second règlement d’annexion.